M'inscrire au bottin

Nouveauté! Spirafilm se dote d’un bottin virtuel pour tous ses membres!
Découvrir les avantages du bottin de Spirafilm >

  • Ciné-club Spirafilm au Cégep Limoilou

    Crédit photo: Larry Rochefort

  • Première de Tel père, telle mère d'Amélie Roy
    Première de Tel père, telle mère d'Amélie Roy
  • La vie est une vraie fiction animée
    La vie est une vraie fiction animée
  • Tournage
    Tournage

    Crédit photo Elias Djemil

  • Tournage du court métrage Le Camarade de Benjamin Tessier
    Tournage du court métrage Le Camarade de Benjamin Tessier

    Crédit photo : Elias Djemil

  • La scène dont vous êtes le héros
    La scène dont vous êtes le héros

    Crédit photo : Catherine Benoit

  • Tournage du court métrage Jukebox Motel de Julien Paolini
    Tournage du court métrage Jukebox Motel de Julien Paolini

    Projet Import/Export en collaboration avec Off-Courts Trouville. crédit photo: Mic Leterrier

  • Tournage Gens du pays de Benjamin Tessier
    Tournage Gens du pays de Benjamin Tessier

    Crédit photo : Martin Paré

  • Tournage du court métrage La fissure de Julien Cadieux
    Tournage du court métrage La fissure de Julien Cadieux

    Projet Tourne à Québec avec le Festival du film francophone en Acadie. crédit photo: Elias Djemil

  • Off-Courts Trouville

    Membres de Spirafilm en tournage au festival Off-Courts de Trouville, crédit photo: Catherine Benoit

  • Court Spira Court

    Diffusion mensuelle de courts métrages au Cercle

  • Tournage du court métrage La dernière course de Samuel Matteau
    Tournage du court métrage La dernière course de Samuel Matteau

    David Giasson, membre de Spirafilm sur le plateau de tournage / projet collectif Québec Super-8, crédit photo: Elias Djemil

  • Tournage du court métrage La Poisse de François Gamache
    Tournage du court métrage La Poisse de François Gamache

    Projet collectif Québec Super-8, crédit photo: Elias Djemil

b2ap3_thumbnail_adhoc_groupe.jpg

Dans mon dernier article, je vous ai parlé de Manon. Le groupe est également composé de Marie-Hélène (avec qui je partage la même date d’anniversaire), Guillaume, Michel et Sébastien. Et j’ai aussi envie de vous parler d’eux. Je leur ai demandé de m’écrire un petit mot sur leur expérience. Et leurs impressions sont à l’image de leur personnalité et de leur sensibilité. Sébastien par exemple. Dans le groupe, c’est celui qui a selon moi le plus de candeur. Il adore le cinéma et s’en fait une image très romantique. Et tout au long du processus, cette allégorie est demeurée intacte. Ce qui me fait dire que son expérience a été agréable. Il en dit ceci : «…à travers l'expérience, j'ai découvert un amalgame de gens au talent immense, aussi curieux et passionné que moi, et surtout doté d'une générosité renversante lors de l'aventure.» C’était une belle aventure ? Je suis comblée.

Marie-Hélène, c’est l’extravertie du groupe. (On partage aussi certains traits de caractère) Elle a, quant à elle, aimé tout le processus. Et même si elle avait quelques expériences de théâtre à son actif, c’est l’arrière de la machine qui l’a enchanté. « Je ne sais pas encore si j’ai plus aimé acter ou être derrière la caméra, peut-être qu’une prochaine expérience m’aiderait à me décider.... Au plaisir de recommencer n’importe quand !!! » Ce serait une joie. Sincèrement.

Lire la suite
dans La Vie est vraie fiction animée
0

Spirafilm est à la recherche d'une personne ayant des compétences en stratégie de communications pour compléter son CA. Voir l'appel de candidature ci-bas pour tous les détails.

Date limite pour déposer votre candidature : 4 septembre 2014.

Appel de candidatures

Lire la suite
dans Général
0

C’est avec grand plaisir que, pour une quatrième année, le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) et Spirafilm invitent les réalisateurs acadiens à déposer leur projet de film afin d’avoir l’opportunité d’aller le tourner dans la ville de Québec.

Par ce projet, le FICFA et Spirafilm souhaitent permettre à un cinéaste acadien de vivre une expérience de réalisation dans la ville de Québec avec une équipe de tournage constituée de membres de Spirafilm.  Comme Spirafilm et le FICFA oeuvrent dans le cinéma indépendant, une grande latitude sera laissée au réalisateur sélectionné qui pourra expérimenter. L’équipement et l’encadrement à Québec seront fournis par Spirafilm, la coordination du projet se fera par Spirafilm et le FICFA. Le projet réalisé sera par la suite projeté à Québec et à Moncton. 

En 2014, c’est le réalisateur Gilles Doiron qui s’est rendu à Québec pour le tournage de son court métrage La formation d’Edmond. Il sera présenté en grande première au FICFA en novembre 2014, puis à Québec lors d’une soirée de projection le 4 décembre 2014. 

Lire la suite
dans Nouvelles
0

b2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_04_1_20140805-173656_1.jpgb2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_04_2_20140805-173718_1.jpgb2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_04_3_20140805-173718_1.jpgb2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_04_4_20140805-173719_1.jpgb2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_04_5_20140805-173719_1.jpg

dans La Vie est vraie fiction animée
0

 

La dernière fois, je vous ai parlé rapidement de la logistique de tournage. Je vous ai aussi glissé un mot sur le fait que les gens en fauteuil roulant sont régulièrement aux prises avec des contraintes d’accessibilité. Ce qui en terme de logistique de tournage a eu son influence. Faire un tournage, c’est un peu comme partir en camping, mais sans avoir à dormir sur place… quoique parfois, les journées sont tellement longues qu’on pourrait être tenté d’apporter son sac de couchage. Il reste qu’on déjeune, dîne et collationne sur place. Il faut donc penser à la bouffe, mais aussi à un endroit pour que la quinzaine de personnes qui travaille sur le tournage, puisse s’installer confortablement pour manger. C’est un minimum, vous en conviendrez. À ça, vous ajoutez maintenant la nécessité d’avoir des lieux de tournages accessibles aux fauteuils roulants, ainsi que des toilettes autre part que dans un racoin exigu. Il faut aussi penser aux déplacements. Avoir plusieurs lieux de tournage veut aussi dire déplacer tout le monde ainsi que l’équipement. Et cinq personnes en fauteuils roulants à déplacer, ça veut dire prévoir un transport adapté (sur lequel la plaisanterie «transport mésadapté» est pratiquement aussi vieille que sa création). C’est pourquoi nous avons choisi de tourner la totalité du projet dans un lieu unique, soit sur l’écran vert gracieusement prêté par l’Université Laval. L’endroit était parfait pour combler tous nos besoins. 

Aujourd’hui, je vais vous décrire un peu comment s’est passé notre première journée de tournage, mais c’est surtout pour vous parler de Manon. Si je vous en parle, c’est parce qu’elle a abordé le sujet dans le mot que je leur ai demandé d’écrire sur comment ils ont vécu l’expérience. En voici un extrait :  

Lire la suite
dans La Vie est vraie fiction animée
0

Un petit tour sur chacun des plateaux de tournage du projet La vie est une vraie fiction animée. Les participants en pleine action!

 

Lire la suite
dans La Vie est vraie fiction animée
0

C’est avec grand plaisir que, pour une deuxième année, Spirafilm et Off-Courts, le festival de création et diffusion du cinéma franco-québécois, offrent la chance à un membre de Spirafilm de participer à la 14e édition du Festival Off-Courts, du 5 au 13 septembre 2014, à Trouville en Normandie. 


Sur place, la personne choisie participera aux Labos de création numérique du festival. Lieux de haute technologie, les Labos, qui s’étalent sur neuf jours, permettent aux participants de réaliser des films courts de fiction, d’animation et des clips. C’est aussi le lieu de travail des musiciens de la résidence musicale, des plasticiens et des photographes.


Ces créateurs constituent l’identité du festival : Le cœur des labos est constitué de professionnels internationaux. L’objectif des Labos est de permettre les rencontres, l’échange de pratiques et de compétences. Avec les années, les échanges provoqués à Off-Courts ont permis à un grand nombre de projets de voir le jour au Québec, en France et à l’international. 

Lire la suite
dans Nouvelles
0

b2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_03_1.jpgb2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_03_2.jpgb2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_03_3.jpgb2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_03_4.jpgb2ap3_thumbnail_KiwiAines_Blog_03_5.jpg

dans La Vie est vraie fiction animée
0

Il y a quelques années, alors que je faisais du montage dans les locaux de Vidéo Femmes par un samedi ensoleillé, le concierge de l'immeuble s'accote dans le cadre de porte pour jaser un brin. On parle de la météo, puis il me demande de lui expliquer ce que fait, au juste, une réalisatrice. Je lui réponds quelque chose comme «C'est la personne qui porte la vision du projet, la communique à l'équipe, dirige toutes les étapes de création, etc.» Silence chez mon interlocuteur. Puis, une lueur apparaît dans ses yeux et il s'exclame : «Ah, c'est une Gère-mène!».

La fameuse image de la mégère... Je me rends compte aujourd'hui que cette fichue perception nous empêche, nous les filles (en tous cas moi), de porter aisément le chapeau de la tête dirigeante. On ne veut tellement pas avoir l'air contrôlante! Mais cette image nous poursuit comme la peste, régulièrement réveillée par les gens qui nous observent travailler, souvent de nouveaux collaborateurs, qui doivent d'abord nous mettre à l'épreuve avant de faire confiance à notre jugement. On nous fait sentir tantôt comme une grande sœur qui impose les règles du jeu aux plus petits, tantôt comme une matante qui ne comprend pas grand chose à la complexité du cinéma ou comme une mère qui s'obstine à demander quelque chose que son enfant ne veut pas lui donner. En bout de ligne, c'est comme s'il y avait quelque chose d'illégitime dans le fait d'être une femme au commande. Comment peut-on avancer si le capitaine ne peut donner la direction à son équipage? Il faut alors bien s'entourer ou sinon on marche sur des œufs; On suggère davantage qu'on ne demande et on crée une joyeuse confusion qui nous fait dégringoler encore plus dans l'estime de notre équipe de «professionnels». Eh misère! Avec le temps on apprend à jongler avec cette réalité et à assumer son rôle sans complexe.

Tout ce préambule pour vous dire que le tournage du documentaire a eu lieu avec les jeunes apprenties réalisatrices et que je me suis reconnue dans leur gêne à «caller les shots» haut et fort. Leur petite voix laissant échapper des «Action» sans point d'exclamation et des «Coupez» sans conviction m'a fait penser au temps vraiment pas si lointain où je préférais dire un gentil «Quand tu veux» plutôt que de donner énergiquement le décompte pour le début d'une prise.

Lire la suite
dans La Vie est vraie fiction animée
0

Pour ce volet, la réalisatrice Catherine Breton travaille avec un groupe de personnes à mobilité réduite pour créer un court métrage de fiction.

 

Lire la suite
dans La Vie est vraie fiction animée
0

Calendrier

Réalisez vos projets

Nous avons tout l'équipement dont vous aurez besoin sur votre plateau de tournage. Consultez notre liste de prix ou contactez-nous pour en savoir plus!

En savoir plus

Québec Super 8

Un défi lancé à 8 réalisateurs: créer 8 courts métrages tournés en Super 8 à Québec. Toute l'information sur ce projet spécial de Spirafilm.        

En savoir plus

Inscrivez-vous à notre infolettre